L'Agglo bichonne les Orpellières

Pas de panique ! Les tractopelles qui s'agitent actuellement sur le site des Orpellières sont là pour son bien ! Et le président de l'Agglomération Béziers Méditerranée Frédéric Lacas a officiellement lancé le début des travaux ce lundi 4 septembre. 

 

Situé à l’embouchure de l’Orb, sur les communes de Valras-Plage et de Sérignan, le domaine des Orpellières constitue une zone naturelle remarquable classée Natura 2 000 en raison de sa richesse floristique et faunistique. « Pour sauvegarder et valoriser ce lieu magique, l'Agglo a engagé une réflexion avec le Conservatoire du littoral, propriétaire du site, et les deux communes concernées : Valras-Plage et Sérignan. Un plan de gestion du site a été adopté, afin de redonner toute sa place à ce cadre d’exception, tout en préservant son cachet et la richesse de son écosystème », déclare le président d'Agglo.

Dans le cadre de ce plan de gestion, des travaux sont planifiés dès la rentrée 2017. Objectif : rétablir la circulation naturelle de l'eau sur le site. L'Agglo et le Syndicat mixte des Vallées de l'Orb et du Libron (SMVOL), sont respectivement maître d'ouvrage et maître d’œuvre pour ces travaux hydrauliques qui ont débuté le 4 septembre et dureront environ trois semaines.

« Ce projet s'inscrit dans la logique du Plan littoral 21 et du projet des ports Béziers Méditerranée, a commenté Frédéric Lacas. La sauvegarde de cette zone remarquable et de ce site naturel emblématique est un de nos objectifs. »

Sur le terrain, ils consisteront principalement à reprofiler et interconnecter les sections d'écoulement de fossés (l'idée étant de reconstituer les canaux qui existaient auparavant) afin qu'elles rejoignent l'Orb puis la Méditerranée.

  • Dans un premier temps, la réfection du réseau hydraulique permettra de rétablir la libre circulation des eaux sur la plaine des Orpellières. L'objectif est ainsi de restaurer et conserver l'hydrodynamisme de la zone humide des Orpellières dont les fonctionnalités ont été localement altérées au fil du temps. Cette restauration amènera un meilleur équilibre entre eau douce et eau salée qui sera bénéfique au milieu naturel. Les talus seront nivelés et la végétation des berges reprendra bientôt ses droits...
  • Ces travaux seront confortés par l'aménagement, après les vacances de la Toussaint, de deux passages submersibles sur la route des Orpellières, afin de faciliter le bon écoulement des eaux.

D'un coût de 32 868 euros TTC, cette première phase de travaux est cofinancée par l'Agence de l'Eau, la Région, le Département et le Conservatoire du littoral.

 

  • Agence de l'Eau Rhône-Méditerranée-Corse : 40 %

  • Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée : 20 % (part d'auto-financement)

  • Conseil régional Occitanie Pyrénées-Méditerranée : 15 %

  • Conseil départemental de l'Hérault : 15 %

  • Conservatoire du littoral : 10 %