Grossier et ridicule - Déclaration de Frédéric Lacas -

 

« Chassez le naturel, il revient au galop. Dans une nouvelle édition du Journal de Béziers, Robert Ménard revient à l'esprit « le poids des mots, le choc des photos " des premiers numéros, celui du temps de son Directeur de cabinet… répudié. Il parle d'assassinat et de coup de poignard que l'Agglo assènerait à la ville de Béziers, le tout mis en scène sous forme d'ombre chinoise.

Grossier et ridicule.

Que ne ferait-on pas dans la manipulation et les artifices pour alimenter les conflits ? Mais comme le ridicule n'a pas freiné le spécialiste primé du mensonge national, je lui dédie bien pacifiquement la mise au point suivante:

  • Les subventions de l'Agglo aux associations biterroises se sont élevées en 2016 à 130 000 euros. Et pour 2017, et malgré une baisse générale des recettes, nous avons préservé ce montant de 130 000 euros. Merci à tous les partenaires financiers, dont la ville de Béziers ne fait malheureusement pas partie.

Il n'est pas donné à tout le monde de s'investir sans compter. Il faut prendre le temps et avoir envie.

  • Je suis fier de soutenir tous les projets de 'valeur', quel qu'en soit le porteur, surtout lorsqu'il est associatif. Il faut travailler ensemble pour le territoire, pour les gens, pour son avenir. Je n'aime pas les attitudes à la Tullius Detritus... Halte à la propagande qui coûte trop cher à tous.

Jeter le discrédit sur les équipes de l'Agglo, semer la zizanie, à quoi cela sert-il ? N'exister que pour diviser ? Stop ! Arrêtons les frais !

  • L'Agglo est très présente dans Béziers ; elle engage et investit de larges sommes pour faciliter la vie des Biterrois. Qui investit 2,5 millions d'euros pour l'habitat et les façades de la ville ? Qui a prévu une rallonge de 500 000 euros cette année ? Qui porte le projet visant à révéler le joyau de Fonseranes en investissant directement plus de 4 millions d'euros (pour rappel, la ville débourse seulement 375 000 euros) ? Qui investit sur les parcs d'activités et favorise l'installation d'entreprises pour créer de l'emploi ? Qui s'est battu pour maintenir les filières universitaires à Béziers ? Qui s'engage sur l'environnement et l'écologie ? La réponse à toutes ces questions, c'est évidemment l'Agglo que je préside depuis 2014.

Au total, l'Agglo a porté depuis 2014 des projets au bénéfice direct des Biterrois à hauteur de 105,6 millions d'euros dont 58 rien que sur la ville de Béziers. Il est temps de remettre les pendules à l'heure. Le Biterrois avance. Merci aux nombreuses bonnes volontés. »