Au cœur d'un territoire en plein développement, la Communauté d'agglomération Béziers Méditerranée a vu sa surface urbanisée multipliée par quatre sur les cinquante dernières années. La consommation moyenne de foncier est actuellement de 60 ha/an, soit 0,24 % de son territoire.

LES SCHÉMAS D'AMÉNAGEMENT, POUR UNE VISION COHÉRENTE DU TERRITOIRE

 Espace

Pour aménager son territoire, l'Agglo doit prendre en compte des logiques de fonctionnement telles que:

  • les parcours résidentiels (locataire, primo-accédant, propriétaire),
  • les dynamiques de déplacements (domicile/travail, domicile/études, domicile/loisirs),
  • les zones de chalandise des équipements commerciaux,
  • les zones d’attraction des grands équipements culturels, sportifs ou encore universitaires,
  • le fonctionnement des exploitations agricoles,
  • la préservation des unités paysagères,
  • les enjeux de biodiversité.

Cette réflexion est menée au regard de la nécessaire limitation de la consommation de l'espace, tout en répondant aux enjeux démographiques et économiques de demain.

Soucieux de maîtriser l'avenir de leur territoire, les élus de Béziers Méditerranée ont décidé de réaliser au plus tôt diverses études déterminantes pour la mise en œuvre du projet d’Agglomération, notamment :

  • le « schéma de secteur Est », avec l'arrivée de l'A75,
  • le « schéma de secteur de la deuxième gare du biterrois », en cours avec le projet de Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan,
  • le « schéma de secteur Ouest », en cours de finalisation, en lien avec le projet de mise en valeur des Neuf Ecluses de Fonseranes.

L'Agglomération dispose ainsi de documents de référence lui permettant de positionner favorablement son territoire dans la démarche SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale).

UNE ACTION FONCIÈRE DYNAMIQUE

Pour disposer de la « matière première » de l'aménagement qu'est le foncier, Béziers Méditerranée s'est dotée dès 2004 d'un service Foncier en charge des acquisitions s’inscrivant dans le cadre des compétences de l'Agglo : habitat, eau et assainissement, économie, voirie communautaire ….

Béziers Méditerranée est également membre de l'Établissement Public Foncier (EPF) d’État en Languedoc Roussillon. L'EPF a pour vocation d’être au service des collectivités locales et peut intervenir par acquisition amiable, par exercice de droits de préemption et par voie d’expropriation pour cause d’utilité publique, après avis favorable de la commune sur le territoire de laquelle l’opération est prévue. Les domaines d’intervention de l’EPF concernent en priorité le développement de l’offre de logements sociaux.

LES SITES NATURELS PROTEGES

OrpellieresL'Agglo possède sur son territoire plusieurs sites et espaces naturels présentant un caractère environnemental majeur comme les Zones Naturelles d'Intérêt Écologique Faunistique et Floristique ( ZNIEFF ), les Zones humides ou encore les Sites Natura 2000.

Béziers Méditerranée abrite plusieurs sites Natura 2000 remarquables en totalité ou pour partie sur son territoire :

  • La mare du plateau de Vendres - Commune de Sauvian
  • Les Orpellières - Communes de Sérignan et de Valras-Plage => l'Agglo a été désignée structure animatrice du site Natura 2000 des Orpellières le 28 février 2014. Ce périmètre Natura 2000 d'une une superficie de 144 ha sur les communes de Sérignan et Valras-plage a été désigné pour la préservation d'oiseaux d'intérêt communautaire, notamment le Gravelot à collier interrompu que l'on trouve sur la plage des Orpellières.
  • La Grande Maïre - Communes de Sérignan et de Portiragnes,
  • Est et Sud de Béziers qui intersectent plusieurs sites Natura - Communes de Cers, Villeneuve les Béziers, Sérignan, Valras Plage,
  • un site en mer : les cotes sableuses de l'infralittoral languedocien - Communes de Sérignan et de Valras-Plage.

Natura 2000 est un réseau écologique européen dont l'enjeu principal est de préserver les espèces et les habitats remarquables menacés sur le territoire européen, tout en maintenant l'activité humaine.

TRAME VERTE ET BLEUE

La Trame verte et bleue est outil d'aménagement du territoire destiné à mieux intégrer les projets et activités humaines dans leur environnement naturel.

Cette démarche vise à maintenir et à reconstituer un réseau d’échanges sur le territoire national pour que les espèces animales et végétales puissent communiquer, circuler, s’alimenter, se reproduire, se reposer... c'est-à-dire assurer leur survie, en facilitant leur adaptation au changement climatique.

Pour instaurer la création d'une trame verte et bleue sur la Région Languedoc-Roussillon, le préfet de la région Languedoc-Roussillon et le président du Conseil régional du Languedoc-Roussillon ont arrêté le projet de Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) du Languedoc-Roussillon le 12 décembre 2014.

Le SRCE constitue un document exprimant des recommandations pour le maintien et la restauration des continuités écologiques.
 
Le diagnostic territorial réalisé dans le cadre du SRCE du Languedoc-Roussillon a permis d'identifier 6 réservoirs de biodiversité et corridors écologiques à maintenir et/ou à restaurer  sur le Biterrois:

  • les principaux cours d'eau et leurs ripisylves,
  • la plaine agricole de Béziers-Vias avec les enjeux liés à l'avifaune,
  • les zones humides et les mares temporaires institutionnellement identifiées,
  • le littoral avec les zones humides, le cordon dunaire et les liens entre la ZNIEFF du plateau de Vendres et les Orpellières,
  • les ZNIEFF de Grand Bois et des mares de Cantagal et leurs connexions, les liens entre la ZNIEFF du plateau de Vendres  et le site Natura 2000 « Est et Sud de Béziers ».